« Le Valais est prêt à accueillir le monde ! »

Sur les pas de notre Conseiller d’Etat

Du 20 au 27 septembre 2020, la planète cyclisme aura les yeux rivés sur le Bas-Valais à l’occasion des championnats du monde sur route qui se disputeront entre Aigle et Martigny. A une année de l’évènement, le voile a été levé sur l’édition 2020 dans le cadre des Championnats du Monde 2019 dans la région britannique du Yorkshire. Devant près de 400 personnes réunies au centre des congrès de Harrogate, les organisateurs valdo-valaisans ont dévoilé les parcours prévus pour les courses contre-la-montre et en ligne. Une course en ligne qui s’annonce extrêmement difficile avec l’ascension de la « Petite-Forclaz », l’ancienne route de la Forclaz dans la Combe de Martigny jusqu’à la bifurcation pour Ravoire. De quoi faire dire au président de l’Union Cycliste Internationale David Lappartient que « ces mondiaux Aigle-Martigny marqueront l’histoire, c’est à coup sûr un grand champion, un grand grimpeur qui sera couronné à Martigny ! ». 

news

Notre Conseiller d’Etat Frédéric Favre, tout comme son collègue PLR vaudois Philippe Leuba, était présent en Grande-Bretagne pour délivrer à la famille du cyclisme mondial et à la presse internationale le message du Valais. « Nous nous réjouissons d’accueillir de grands évènements et de relever de grands défis, comme ces championnats du monde », a souligné Frédéric Favre, « le Valais est une terre de cyclisme, que ce soit sur les sentiers de montagne pour le VTT ou sur la route de nos cols Alpins, vers nos grands barrages ou dans la plaine du Rhône à travers le vignoble. Toute la famille du vélo sera la bienvenue pour ressentir l’esprit du sport dans le plus grand stade cycliste du monde – la vallée du Rhône, au cœur des Alpes. Le Valais est prêt à accueillir le monde en 2020 ! » 

Ces mondiaux Aigle-Martigny 2020 représentent un budget total de 17 millions de francs, dont près de 12 millions pris en charge par les collectivités publiques. La Confédération engagera 5 millions de francs alors que l’Etat du Valais, outre l’exonération des frais de sécurité publique, s’engagera à hauteur de 4,2 millions (2,2 millions par le canton, 0,5 millions par le Fonds du Sport et 1,5 millions par la Loterie Romande VS).   Investissement aussi des communes d’Aigle et de Martigny. La cité octodurienne engagera, par exemple, un montant de 150'000.- et 300'000.- de prestations en nature. «Notre ville est habituée aux grands évènements cyclistes », commente la présidente Anne-Laure Couchepin-Vouilloz, « cela représente à chaque fois un magnifique défi en termes d’accueil et d’infrastructures ». 

Candidates pour 2022, Aigle et Martigny ont vu la situation se précipiter durant l’été 2018 lorsque l’UCI leur a proposé de reprendre l’organisation des mondiaux 2020 après le retrait des organisateurs hollandais. Le Conseiller d’Etat Frédéric Favre a alors joué un rôle important en accélérant les démarches au niveau étatique : « Une telle organisation est une opportunité incroyable pour notre canton », commente le ministre des sports, « cela colle parfaitement avec notre volonté de développer un tourisme quatre saisons et de mettre en vitrine le Valais au travers de grands évènements. J’ai donc fait en sorte, avec nos collègues vaudois, de rapidement pouvoir valider notre réponse positive à l’UCI. » L’organisation à proprement parler a été confiée à une association spécialement créée pour l’occasion. 

Les Mondiaux de cyclisme sur route en chiffres 

8 jours de compétition
11 courses
1000 athlètes en provenance de 80 pays
Plus de 800 journalistes attendus
650'000 spectateurs attendus
72 diffuseurs TV
1000 bénévoles